Kitty

Je suis le maître de mon destin, je suis le capitaine de mon âme !

19 juin, 2011

Harry Potter !

Classé dans : stars — loue254 @ 15:48

Voici la suite (et non la fin) d’une fanfiction de Harry Potter dont le début se trouve ici: http://fic-ron-mione.skyrock.com/5.html

Je n’ai pas encore réussi à intégrer les mangemorts dans cette histoire désolée :

_  Où a-t-elle bien pu passer Harry ? demanda Ron, la voix quelque peu étranglée. La gorge nouée et sa main tenant fermement sa baguette, le jeune homme regardait attentivement autour de lui. Ses grands yeux bleus ne cessant de fureter, inquiets, à la recherche d’un quelconque indice qui lui permettrait de retrouver l’élue de son cœur.

 

_  Je n’en sais absolument rien Ron ! Je ne connais pas assez bien Malefoy et ses plans machiavéliques pour savoir où il se cache.

Harry étais complètement désemparé, il regardait au loin, le regard vague. Une expression d’incompréhension pouvait à présent se lire sur son visage.Son meilleur ami, se tenait tout près de lui, la colère semblait l’envahir peu à peu, menaçant de le submerger à chaque instant, si on en juger aux tremblements de son bras crispé et de sa main enserrant avec poigne sa baguette. Pourtant, Ron était totalement effondré, au fond de lui, il avait le pressentiment fataliste que plus jamais il ne reverrait Hermione vivante. Quelque chose de crucial venait de se dérouler sous ses yeux impuissants et il ne savait pas comment il devait réagir. Tant de sentiments et d’émotions se bousculaient dans son cœur, il avait d’abord ressenti de la colère, une immense colère à l’encontre de ce serpentard de malheur qui lui arrachait de force sa bien aimée et qui ne semblait pas prêt à la rendre heureuse. Un complot sournois et malfaisant s’était formé à son insu et il n’avait rien vu venir. Décidément, il n’avait pas, c’était désormais certain de sixième sens et il commençait même à douter de l’existence de cet instinct inné. Même Hermione s’était laissé duper. Bien sûr ça n’était pas comparable, elle avait pour se justifier la meilleure excuse du monde, elle n’était pas elle-même, la Hermione qu’il connaissait, sûre d’elle, en pleine possession de ses moyens ne se serait jamais laissé embrasser par son pire ennemi sans lui retourner une claque des plus méritées. Puis il avait ressenti de la tristesse, une terrible déchirure avait fini de briser son cœur déjà bancal et mal assuré, ébranlé par toutes les épreuves qu’il avait du affronter au cours de ces dernières années.  Tout se passait trop vite, réagir dans l’urgence, prendre des décisions importantes dans un délai aussi court ne lui avait jamais réussi. Il s’emportait bien trop vite et le regrettait souvent par la suite, avec le recul qu’il pouvait avoir sur ses actes passés, il se rendait compte des bêtises qu’il avait commises et ne savait plus comment faire machine arrière une fois que tout le mal était fait. Or, ici il s’agissait de la fille qu’il aimait par-dessus tout, il ne devait pas se précipiter et foncer tête baissée comme il en avait l’habitude. La moindre erreur pouvait lui coûter la vie d’Hermione. Cependant, il devait choisir maintenant, dans dix minutes déjà, il serait trop tard. Il fallait pourtant bien qu’il existe ce fameux sixième sens, cet instinct. Que lui répétait sans cesse sa mère depuis des années déjà ? Ah, oui… Ressentir, il devait ressentir. Se rappeler de la compagnie affectueuse et chaleureuse d’Hermione lorsqu’elle se trouvait près de lui, sentir cette présence, cette chaleur, cette harmonie, le bien être qu’il ressentait alors.Le jeune homme ferma les yeux et inspira profondément l’air frais qu’apportait une légère brise nocturne. Paisiblement, et dans la plus grande sérénité Ron faisait le vide dans son esprit. Petit à petit, il relâchait la tension de chacun de ses muscles et les laissait se décontracter un à un, dans la quiétude de cette fraiche soirée d’avril.

 

Il avait besoin de calme et de tranquillité, désormais, il se devait de ne plus penser à rien, de se détendre complètement. La concentration viendrait d’elle-même, mais plus tard, pour le moment, il était impératif que ses idées soient claires pour que la magie puisse opérer.

 

Harry, voyant son ami ainsi, complètement relaxé, planté là au beau milieu du parc, les bras ballants, sa baguette manquant de tomber, se demanda un instant si celui-ci allait bien compte tenu de la gravit é de la situation. Mais il se rendit vite compte que la position particulière que Ron adoptait à présent était nécessaire à leur investigation.

 

En effet, quelques minutes plus tard, le jeune sorcier venait enfin d’établir une image mentale de sa petite amie, il essayait maintenant de décoder les lieux dans lesquels elle se trouvait. Des arbres semblaient l’entourer, une grande maison au toit de chaume, la cheminée fumante se dressait juste derrière elle. La jeune fille aux boucles brunes, semblait quant à elle tout à fait paniquée, voire horrifiée. Toute une série de larmes transparentes ne cessaient de se déverser sur son beau visage pâle et une main semblait enserrer sa nuque avec force. Après quelques minutes de réflexion, Ron se rappela du lieu dans lequel se déroulait sa vision. Il s’agissait en réalité du petit chalet dans lequel le trio avait séjourné il y a de cela plusieurs années, en Ecosse, près du lac du Lockness. Il se dit alors qu’il serait bon de transplaner là-bas, mais tout paraissait trop simple. Il devait probablement s’agir d’un piège dont les mailles du filet solidement serrées ne tarderaient sans doute pas à se refermer sur lui, sur Harry et sur Mione bien sûr…. Mais tant pis, le rouquin n’avait pas d’autre piste, le temps qu’il lui restait afin de sauver Hermione lui était compté. Il ne pouvait pas s’arrêter maintenant, raisonnablement même, il ne pouvait pas. Son âme et sa conscience ne lui pardonneraient jamais d’avoir abandonné son objectif aussi vite. Il n’était pas un lâche, il le savait, cependant sa tâche serait ardue, rien n’était moins sur que ce dernier fait et sa mission lui imposait d’impliquer des gens auxquels il tenait, Harry par exemple. Son ami avait toujours représenté la quête ultime de Voldemort et le combat qui s’annonçait semblait lier à la fois son destin et celui d’Hermione. Pour une raison encore inexpliquée, leurs chemins respectifs devaient se croiser ici. Harry avait pourtant affirmé que Voldemort en avait après la vie de leur meilleure amie, toutefois il ne pouvait être question uniquement d’Hermione dans cette affaire, elle n’était qu’un pion que Voldemort manipulait  par le biais de son acolyte infiltré Malefoy. Ron ouvrit lentement ses paupières, il laissa ses yeux s’acclimater de nouveau à la faible lumière du crépuscule, avant de prendre une profonde inspiration. Puis, tout doucement, ses jambes le portèrent aux côtés de son meilleur ami qui n’avait pas bougé tout au long de l’interminable voyage intérieur de Ron. A le voir ainsi absorbé dans ses pensées, le jeune homme se demanda s’il était bien nécessaire de le tirer de sa torpeur. La réponse était malgré tout évidente, sans Harry et ses talents de sorcier, il ne s’en sortirait jamais face à celui dont on ne doit pas prononcer le nom.

 

_  Harry ? interrogea Ron en observant son ami d’un regard inquiet.

 

Le survivant légendaire fixait avec intensité un point invisible, totalement absorbé dans sa contemplation, il  tentait tant bien que mal de mettre à son tour un peu de clarté dans ses idées afin d’organiser un plan de bataille digne de ce nom. Cependant, rien de convenable ne venait à son esprit et la seule chose sur laquelle il était encore capable de raisonner de façon sensée était le contenu du repas que Dumbledore avait fait servir la veille à leur table, spécialement pour eux. Pourquoi simplement un vulgaire repas me direz-vous ? Eh bien, Harry lui-même n’en savait absolument rien, mais c’était la première image qui lui était apparue. Qui sait, elle cachait peut être une panoplie de précieux indices indispensables à leur futur combat ? En effet, plus il y réfléchissait, plus des éléments de prime abord anodins mais qui pouvaient avoir leur importance lui revenaient en mémoire. Par exemple, exceptionnellement, ce repas avait été différent de celui que l’on servait habituellement à tous les élèves de Poudlard sans distinction d’aucune sorte. Oui, c’est cela, tous les mets avaient étaient changés : le poulet s’était transformé en gelée à la myrtille, la charlotte aux fraises était devenu du pudding et ainsi de suite, le sucré était devenu salé et inversement. Les aliments qu’ils avaient dégusté tous les trois étaient nettement supérieurs en goût à la nourriture habituelle de l’école, certes délicieuse et pourtant inférieure à ce qu’ils mangeaient à cet instant. Cet écart considérable entre les deux festins n’avait-il aucun rapport avec la disparition d’Hermione et l’attaque de mangemorts ? A cet instant, Ron décida de ‘‘réveiller’’ son ami, il le prit par le bras, le tira légèrement en arrière avant de le prendre par les épaules et de le secouer avec énergie.

 

_ Que se passe t-il Ron ? lui demanda Harry, d’un air interloqué, visiblement embêté de l’interruption inopportune du jeune homme. 

 

_ Nous devons nous rendre en Ecosse sur le champ Harry ! J’ai vu Hermione en larmes près du chalet dans lequel nous avons séjourné il y a quelques années. Quelqu’un est sur le point de lui faire du mal et il ne peut s’agir que de Malefoy ! Dépêchons nous avant qu’il ne soit trop tard ! Tu sais je ne t’ai pas prévenu plus tôt car je me suis dit qu’une bonne idée devrait être en train de germer dans ton esprit. Apparemment, ça n’est pas le cas. Tant pis, j’ai confiance en toi, nous allons nous en sortir indemnes….du moins je l’espère.

 

Ron attrapa vigoureusement Harry par le bras, puis il brandit sa baguette magique et prononça la formule nécessaire à leur transplanage. Quelques secondes plus tard, nos deux protagonistes se retrouvaient dans un couloir étroit et oblong, éclairé par une lumière blafarde qui semblait provenir de nulle part. Après une chute douloureuse, Ron et Harry se relevèrent péniblement, s’aidant mutuellement afin de retrouver leur équilibre.

 

 Harry Potter ! dans stars Harry-Ron-and-Hermione-Wallpaper-harry-ron-and-hermione-25679438-1024-768

Laisser un commentaire

 

Souvenirs du PIJ de Thuir |
pourapprendrelefrancais |
pokemonhistory10 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | benjamindur
| lapincretin
| Les CM2 de Jean Macé